Le Voyage du Couple

Mis à jour : 20 mars 2019


80% des français que l’on interroge disent rêver de vivre le grand amour, un amour qui soit durable et heureux, en étant aimé pour ce que l’on est.

Pourtant, deux couples sur trois divorcent au bout de quelques mois à quelques années de vie commune. Il est vrai que le manuel du « Comment vivre heureux en couple 80 ans » ou « Comment trouver le bon partenaire » n’existe pas. Pour autant, il n’y a pas de fatalité derrière cette réalité. Vivre heureux en couple est non seulement possible et à la portée de tous, mais nous permet également de reconquérir notre identité profonde.


Lorsque deux personnes décident de vivre ensemble, elles commencent un voyage.

Dans ce voyage que va faire le couple, il existe 3 étapes de construction importantes :

  • L’amour romantique

  • La lutte des pouvoirs

  • L’amour conscient

Comprendre ce cheminement, c’est permettre à son couple de grandir et de commencer à surmonter les difficultés de la relation.


A ce stade, je tiens à vous rassurer : tous les couples traversent difficultés et conflits. Vous n’êtes donc pas seuls.


Je vous propose donc de découvrir ensemble ces trois escales du voyage amoureux !



Première escale du voyage : l’Amour Romantique



Lorsque nous sommes tombés amoureux l’un de l’autre, ce fut comme la découverte d’un nouveau monde qui s’offrait à nous. Tout y est merveilleux ! l’autre nous y apparait tellement parfait, et satisfait si bien nos aspirations les plus profondes.


Eh oui, l’amour rend aveugle ! enfin pas complètement non plus. Car s’il est vrai que l’amour romantique est une phase d’harmonie et de fusion, il n’en est pas moins vrai que l’on ne tombe par amoureux tout à fait par hasard. Celui (ou celle) que l’on choisit inconsciemment a en lui (en elle) le potentiel pour nous rendre notre entièreté originelle, et nous rendre ainsi pleinement heureux.



Je t’aime, un peu, beaucoup … à la folie !


Les mécanismes biologiques qui régissent ce sentiment d’harmonie et de fusion sont aujourd’hui bien connu des scientifiques. Les psycho-pharmacologistes ont ainsi découvert que les amoureux sont littéralement intoxiqués par les hormones naturelles et les substances chimiques qui circulent dans leur corps. Elles leurs donnent une sensation de bien-être et de toute puissance. Certains éprouvent un sentiment d’unité intérieure, la sensation d’être relié à la nature, à ce qu’ils n’avaient pas expérimenté depuis l’enfance !


Pendant cette phase d’attraction, le cerveau libère de la dopamine, de l’adrénaline et de la noripinéphrine. Ces neurotransmetteurs hormonaux nous font littéralement voir la « vie en rose ». Ils accélèrent notre pouls, amplifient l’énergie et aiguisent notre perception. Et comme toutes les drogues, c’est addictif, on en redemande !


De plus, pendant cette période au cours de laquelle les amoureux ont envie d’être ensemble à tout moment de la journée, le cerveau accroît ainsi sa production d’endorphine et d’encéphaline : deux narcotiques naturels qui augmentent notre sentiment de sécurité et de bien-être. Au point pour certains de vouloir décrocher la lune (ou de sauter en parachute).

Pendant quelques temps, ils n’auront peur de rien.


Ces premiers temps idylliques sont décrits comme un monde transformé. Les personnes y semblent plus gentilles, les couleurs plus lumineuses, la nourriture plus savoureuse. Tout y est merveilleux comme au temps de la petite enfance. Nous ressentons un sentiment de plénitude, et que rien ne pourra nous atteindre.


Progressivement, une nouvelle hormone, l’ocytocine, va remplacer ce cocktail de choc que notre organisme aurait du mal à supporter trop longtemps. La production de dopamine va notamment diminuer. L’ocytocine va renforcer le lien du couple et le faire entrer dans une nouvelle phase. Cette hormone de l’attachement joue un rôle primordial. Elle intervient à d’autres moments de la vie : lors de l’union des corps ou encore lors de l’accouchement, suscitant l’attachement entre la mère et son bébé.


Les secrets de l’inconscient


Du point de vue des neurosciences, quand une personne tombe amoureuse, son ‘vieux’ cerveau superpose les images de son amoureux(se) avec celles de ses parents ou des personnes qui se sont occupées d’elle. La personne entre alors dans le domaine de l’instant éternel, le ‘vieux’ cerveau n’ayant aucune temporalité. Pour l’inconscient, être dans une relation amoureuse intime est similaire à être un nourrisson dans les bras de sa mère.


Dans le couple, les deux prennent ainsi part à un processus instinctuel de création de liens de façon comparable à celui de la mère avec son nouveau-né.


Ils roucoulent, ils papotent et s’appelle par des noms doux. Ils se caressent, se câlinent.

Notre vieux cerveau se délecte de tous ces délicieux comportements régressifs.


Pendant cette première escale de leur voyage, les amoureux ont l’impression que leur amour les guérira réellement, et les rendra entiers.


L’amour romantique dure suffisamment longtemps pour lier deux personnes l’une à l’autre. L’euphorie de l’amour romantique : ces quelques mois ou premières années d’une relation amoureuse où nous sommes emplis de cet espoir délicieux que nos désirs vont se réaliser.


Mais l’amour romantique a une fin. Le couple a tissé ses premiers liens. Les petites usines cessent leurs productions d’hormones. Les conflits commencent et s’invitent … qui a raison, qui a tort ? bienvenue dans la LUTTE DES POUVOIRS.


A suivre …

© 2020 par Claire Chavanes, Thérapeute de couple IMAGO certifiée Imago Relationship International
Conseillère conjugale et familiale diplômée de l'Institut des Sciences de la Famille de Lyon

Membre de Imago France - Membre de l'ANCCEF

IMAGO_Logo-sansbaseline%20couleur%20hrz_
IRI-logo.png